La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

vitre blindé du B-24 Libérator / armored glass B-24 Liberatorvitre blindé du B-24 Libérator / armored glass B-24 Liberator

 

Le Mardi 7 Janvier 2014, a eu lieu dans la commune de Trainou, dans le Loiret, la célébration du souvenir des six aviateurs de l' U.S.A.F mort sur la commune, le 7 janvier 1944 avec leur B-24 Liberator.
La cérémonie a débuté avec un peu de retard, d'environ un petit quart d'heure. Plusieurs autorités représentant la commune, le département du Loiret, la Région Centre était présente à cet événement. Mais cérémonie en l'hommage de militaire disparut les représentants militaires étaient également présents : deux représentants de la gendarmerie Nationale, deux représentants de la base Aérienne 123 d'Orléans-Bricy et un représentant représentant de la 2ème division Blindé. Ceci était les représentants pour la France. Représentant l' U.S.A.F, l'officier de liaison Américaine auprès de la base Aérienne 123 d'Orléans-Bricy, la major Angela (nous ne donnerons pas son nom).
La cérémonie a commencé par un petit discours de monsieur le maire de la commune de Trainou, dans lequel il remerciait les personnes présentes pour cette célébration. L'officier de liaison Américaine prit la parole pour rappelé que les États-Unis et la France ont depuis plusieurs siècles maintenant une histoire militaire commune et elle a remercié la population pour leur présence et de perpétuer la mémoire envers ses soldats morts au champ d'honneur, parti d'un autre continent pour secourir des amis et allier des États-Unis.

Par la suite, c'est deux enfants qui lisent le témoignage de leurs grands-parents respectifs sur le déroulement de la journée du 7 janvier 1944. C'est deux témoignages empreints d'humilité, de tristesse, et surtout de souvenir gravé à jamais dans la mémoire de ces personnes qui à l'époque n'avait que 7 et 10 ans. La pluie comme pour marquer cette tristesse a commencé à tomber. Par la suite le dépôt de fleur devant le monument de commémoration. Avec une image dans mon esprit, l'image des porte-drapeaux Français et Américaine et je regard un drapeau placé seul au milieu de la clairière. Ce drapeau est le point d’impact du B-24 Liberator. On pouvait sentir une très vive émotion au moment de la minute de silence. Par la suite, l'officier de liaison Américaine lut les noms, grade, fonction de chacun des membres d'équipages tombés dans cette vaste clairière située sur la route de Sully-la-Chapelle en plein cœur de la forêt Dominicale d'Orléans. Après un salut des autorités militaires Français et Américaine se fut le temps des hymnes nationaux en commençant naturellement par celui des victimes de la guerre l'hymne des États-Unis suivie de l'hymne de la France. Après la cérémonie la commune de Trainou a organisé dans sa salle des fêtes, une exposition sur les six aviateurs de l' U.S.A.F. Certaines pièces de l'avion était exposé.

(Un autre reportage sera écrit avec le déroulement de la journée du 7 janvier 1944.)

============================================================

On Tuesday, January 7, 2014 , took place in the town of Trainou in the Loiret , the celebration of the memory of the six USAF airmen died in the town on January 7, 1944 with their B- 24 Liberator .
The ceremony began with a little late , about a quarter of an hour. Several authorities representing the municipality, the department of Loiret , Centre Region was present at this event. But ceremony in honor of military disappeared military representatives were also present: two representatives of the National Gendarmerie , two representatives of the BA 123 Orleans Bricy representative and a representative of the 2nd Armored Division . This was the representatives for France . Representing the USAF liaison officer with the American B. A. 123 Orleans Bricy the major Angela ( we will not give his name) .
The ceremony began with a short speech of the mayor of the municipality of Trainou , in which he thanked those present for this celebration. The American liaison officer spoke to said that the United States and France for several centuries now a common military history and thanked the people for their presence and to perpetuate the memory of his dead soldiers on the field of honor, part of another continent to rescue friends and ally of the United States .
Thereafter, it is two children who read the testimony of their grandparents on the course of the day on January 7, 1944 . It is marked by two humility , sadness , and especially remember stories etched forever in the memory of those people who at the time was 7 to 10 years. Rain as if to mark the sadness began to fall . Thereafter deposit flower at the monument of remembrance . With an image in my mind , the image -bearers French and American and I look a flag placed alone in the middle of the clearing. This flag is the point of impact of the B- 24 Liberator . You could feel a very strong emotion when the minute of silence. Subsequently, the American liaison officer read the names , rank, function of each member crew of the B- 24 Liberator , fallen into this vast clearing situated on the road to Sully -la- Chapelle in the heart of the Dominical forest of Orleans . After salvation of French and American military authorities was the time to the national anthems starting naturally by the victims of war anthem of the United States followed by the hymn of France . After the ceremony in the town of Trainou held in its hall, an exhibition of six USAF Airmen Some parts of the aircraft was exposed.

( Another report will be written with the course of the day of January 7, 1944 . )